Psychologie

Adoptez le “body positive”!

Vous avez très certainement entendu parler dans la presse, ou sur divers réseaux sociaux de ce fameux “body positive”…

Tel une nouvelle mode ou un mouvement de militantes en vogue, ce terme anglo-saxon se définit très simplement par un changement radical de mode de pensée!

  • Qu’est-ce que ce nouveau mouvement?
  • Quel intérêt présente t’il pour les femmes?
  • Quels en sont les bénéfices au quotidien?

Qu’est ce que le mouvement “body positive”? 

Cette phrase résume l’essence même du “body positive”:

“Toutes les physionomies ont de la valeur. Il n’existe pas de bonne ou de mauvaise morphologie!”

Par définition, il ne s’agit pas de dénigrer ou critiquer un type de morphologie en particulier. Le principe n’étant pas de changer la représentation de son idéal, mais plutôt de comprendre que la perfection peut prendre diverses formes!

L’envie et la conviction des femmes qui suivent ce mouvement, est d’accepter et d’apprécier un corps qui ne figure pas dans la “norme” représentée par notre société actuelle. D’ailleurs, on en revient toujours à cette idée erronée de la “normalité”, que l’on devrait plutôt remplacée par le mot “majorité”! Chaque personne a le droit d’exister, de s’apprécier et d’être aimer dans la différence.

Pourquoi imposer l’exclusion de certaines particularités physiques? Question pertinente dans une société ou l’on se bat pour se différencier sur les réseaux sociaux!

Body Positive. S’aimer et s’accepter comme on est.

Comment le mouvement “body positive” change la perception des corps? 

Pour nombre d’adeptes convaincues, le mouvement body-positive les a réconcilier avec l’idée ou la perception de leur propre corps : « Ce n’est pas parce qu’on est petite, grande, ronde, mince, atypique, que l’on n’a pas le droit de s’aimer et d’être aimée !

Des questions pertinentes font surface sur cette réflexion:

  • Qui peut s’autoriser à définir un canon de la beauté universelle?
  • Peut-on imposer ses propres goûts?
  • Comment sélectionner un seul type de corps dans une telle mixité?
  • Pourquoi vouloir à tout prix ressembler à quelqu’un d’autre?

Avant d’aimer les autres, il faut savoir s’aimer soi-même.

Apprendre à s’aimer est un premier pas à franchir pour atteindre une forme de sérénité, et surtout, faire la paix avec son corps. Mais le mouvement va plus loin, en vous poussant à dépasser vos peurs, à briser vos tabous !

C’est là qu’intervient ces femmes militantes! Elles osent publiquement montrer leur corps avec naturel et authenticité. Se prendre en photos, porter des robes et des shorts, me mettre en maillot de bain sur la plage… Ne plus se cacher sous prétexte que l’on a pas la taille “standart”, la dernière coupe à la mode, ou envie de s’apprêter!

Simplement montrer la femme que l’on est, dans son ensemble: avec ses atouts et ses petites imperfections. Et bien évidemment, comme la vie n’est pas lisse, intégrer dans l’évolution de son corps les expériences et le vécu (les grossesses, les opérations, la maturité de l’âge…)

Comment appliquer le body positive dans son quotidien ?

C’est beau tout cela, mais comment y arrive t-on ? La réponse est d’une simplicité déconcertante!

En se regardant avec amour.

Dans la pratique, faites cet exercice : regardez-vous dans un miroir, puis analysez-vous. Attention, on dit bien s’observer, et non pas CRITIQUER! Cela a été prouvé : les femmes voient en premier leurs défauts avant de voir leurs atouts.

Donc, face à votre reflet, concentrez-vous sur vos qualités physiques. Regardez-vous avec sincérité, et empathie. Listez en premier vos atouts (ce que vous préférez, et il y en a forcément!). Puis, pensez aux parties de vos corps que vous n’aimez pas et transformez votre esprit critique en un esprit bienveillant. Rappelez-vous de la définition du body positive: “toutes les physionomies ont de la valeur!”.

Transformez vos perceptions négatives en positives! Par exemple:

  • “je suis grosse” devient “j’ai des formes voluptueuses, et j’en suis fière!”.
  • “j’ai un trop grand nez” devient “mon nez reflète ma personnalité franche et affirmée, et je l’adore!”.
  • “mon corps est abîmé” devient “mon corps témoigne de mon vécu, et j’en ressort grandie!”.

Vous pouvez multiplier ces exemples à l’infini. Le principe est toujours le même: répondre positivement à chaque critique. Changez votre perception! Rappelez-vous de cette citation: “vois-tu le verre à moitié plein ou à moitié vide?”. Nous parlons du même verre, mais selon le choix d’interprétation, la finalité change.

Donc pourquoi ne pas opter pour le plus facile? Le plus agréable? Le plus positif?

En second exercice, réfléchissez à ce que votre corps vous apporte au quotidien…

Grâce à lui:

  • vous vous déplacez,
  • vous cuisinez,
  • vous bricolez,
  • vous travaillez,
  • vous dansez,
  • vous faites du sport …

Autant l’aimer, le remercier, le positiver!!!

Je vous accompagne personnellement dans votre recherche d’un bien-être physique, mental, et émotionnel. Travaillons ensemble à harmoniser votre corps et votre esprit à votre style de vie.

Trouvez mes accompagnements sur ce lien.

A très bientôt!

Bienvenue sur votre blog! J'accompagne les femmes qui souhaitent s'épanouir et reprendre leur vie en main après 40 ans. Ensemble, avançons vers votre Mission Bien-Être au Féminin. Anne Gaëlle ISCOL.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.